Le concept CLIP

Si vous êtes partie avec CLIP, vous le savez, ce ne sont pas des séjours linguistiques ordinaires. Sa particularité réside dans l’inspiration. La langue est intégrée dans les animations. Le résultat est un incroyable mélange d’amusement et d’aspects éducatifs. “Last but not least”, nos engagements sont contrôlés par le personnel de notre secrétariat. Durant l’été, ils sont présents dans les différents camps.

Les atouts du concept CLIP

La langue est considérée comme un jeu: son intégration dans les ateliers linguistiques et dans les animations est permanente

La formule CLIP est un mélange unique de langue et de loisirs. Les parents, animateurs et participants qui en ont fait l’expérience peuvent le confirmer. L’action, la bonne humeur, le sourire de chacun  lors des ateliers sont pour nous des éléments qui  assurent le bon fonctionnement des activités autant que le contenu lui-même. Cette méthode permet aux participants d’aborder la langue selon une approche spécifique propre à CLIP. Cette approche est pour ainsi dire la marque de fabrique de notre organisation.

Elle a donc pour but d’éveiller chez les jeunes un intérêt particulier pour les langues étrangères. Les noms de nos ateliers linguistiques en témoignent: Salsa verbes, Water war, Baseball bis, Musical chairs et Voc AZ.

Durant chaque activité, l’aspect du perfectionnement linguistique revient. Le moniteur corrige fréquemment les participants et établit des listes de fautes à ne pas reproduire.

La force du concept CLIP ne réside pas seulement dans ses ingrédients mais aussi dans les proportions justes de ces derniers. Tout comme une pièce de puzzle ne peut se placer qu’à un seul endroit,  chaque activité CLIP a aussi sa propre fonction.

 Tous ces jeunes parlent sûrement en français entre eux !” 

Et pourtant ce n’est pas le cas. Pendant nos stages intensifs l’utilisation constante (et obligatoire) de la langue anglaise ou française comme langue véhiculaire entre les participants est l’un des principes auxquels CLIP tient le plus. Le mélange structurel des jeunes de nationalités différentes (essentiellement Belges néerlandophones- francophones et Français) joue un rôle non négligeable là-dedans.

Il est évident que la seule façon qui mène à de véritables résultats est l’immersion linguistique. C’est un aspect que l’on retrouve dans peu d’organisations linguistiques. Celle-ci prend différentes formes d’après l’endroit du stage.

Dans notre formule à Oostduinkerke, le français est encore autorisé dans la mesure où l’on utilise les mots en anglais que l’on connaît.

Pour les séjours « intensifs » l’anglais est la seule langue autorisée, évidemment avec une tolérance quant à l’utilisation de mots en français lorsqu’on ne les connaît pas. C’est pour cette raison que nous installons le concept des remarques négatives et positives. Il s’agit de garder le participant motivé continuellement.

La manière dont on amène les participants à cette immersion est importante. Se sentir bien dans sa peau et dans le groupe pendant un stage CLIP est une condition essentielle. Il est donc extrêmement important de discuter avec les jeunes. Une introduction trop brusque à une langue étrangère constitue pour beaucoup – principalement pour les plus jeunes et les plus timides – une barrière qui est difficile à surmonter. Chez CLIP, nous préférons une approche plus douce : l’immersion progressive est nécessaire. Elle se fait pas à pas, tout en art. Pour cette raison, nous travaillons, la plupart du temps, en petits groupes  afin de réduire au maximum la peur de l’échec.

Réprimander directement chaque faute est contre-productif. Cela fait même perdre  l’envie de parler anglais aux participants les plus motivés. Le fait de laisser la place aux fautes et de donner des remarques positives permet  d’augmenter leur intérêt et leur motivation. Nous essayons que les jeunes soient  dans un environnement positif qui favorise la réussite. Cet environnement permet de rompre pour la plupart des jeunes le cercle vicieux des mauvais résultats. Ces remarques positives apportent des récompenses concrètes tout au long de la semaine, que ce soit pour les  participants individuellement ou pour le  groupe.

Au même moment, les moniteurs fournissent beaucoup d’efforts pour amener les jeunes à améliorer leur niveau linguistique via de super jeux de ville (Malte, Irlande,…) et des animations qui les mettent chacun en état de succès. Et ça marche… presque toujours ! Il nous arrive parfois d’avoir  besoin d’un petit coup de main des parents. Nous leur demandons, du bout du fil, de rappeler à leur enfant l’objectif du stage et de soutenir notre action. Cet appel a souvent des répercussions positives !

Le résultat est réel. Une étude scientifique récente confirme que les jeunes parlent plus facilement après un séjour CLIP (nombres de syllabes par minutes, nombre et durée des phrases…).

Un séjour linguistique peut faire des miracles… et pas seulement au niveau de l’anglais : «Après mon stage d’anglais j’étais le seul  qui osait s’exprimer dans le cours d’allemand ! » Cela illustre que notre approche d’apprendre à oser parler porte ses fruits au niveau de l’apprentissage de langues étrangères en général. Dans un premier temps, l’objectif  d’un stage linguistique n’est pas d’être un cours de rattrapage collectif. L’objectif est  de stimuler avant tout les aptitudes de communication et de sociabilité (dans la langue étrangère). Il va de soi que la méthode a des répercutions à long terme. Et c’est finalement ça qui compte.

Bonjour madame, hello sir !

Beaucoup de jeunes sont motivés pour apprendre des langues étrangères afin de pouvoir communiquer avec des « interlocuteurs natifs». Pour cela, CLIP a développé sa propre méthode : les excursions linguistiques. Pas de longues listes de vocabulaire mais plutôt des moments ludiques  et amusants  avec la population locale durant lesquels il est possible de parler à 50 personnes différentes en quelques heures.

Dans ce contexte, l’action est dirigée vers l’extérieur: dans la rue, la plaine de jeux du village, les marchés et les parcs. D’une manière ludique et bien encadrée, les moniteurs CLIP utilisent  un éventail de techniques large pour aider les jeunes à  surpasser leur peur.

En plus des conversations en rue, les participants les plus âgés peuvent avoir des contacts avec la « jeunesse locale » ou les personnes agées. Pendant quelques heures, ils deviennent eux-mêmes moniteurs du centre aéré. Cette collaboration annuelle leur offre une fantastique expérience qui est très appréciée par la population locale.

Le plaisir n’est pas en option… mais c’est un must du matin au soir

Afin de satisfaire tous les jeunes et de les valoriser, la variation des activités est indispensable. C’est la raison pour laquelle CLIP propose un programme bien rempli avec un cocktail d’activités linguistiques et d’animations chouettes et variées auxquelles tout le monde peut participer et s’y amuser. Il n’y aura pas de place pour l’ennui.

Chaque équipe CLIP organise un programme quotidien complet. Les ateliers linguistiques occupent un tiers de la journée. Après les «cours»  amusants avec les «professeurs», l’équipe d’animation est prête à prendre la relève. A partir de ce moment-là, l’accent est plutôt mis sur la détente. L’équipe d’animateurs porte une attention particulière aux moments d’action et de repos. C’est pourquoi nous faisons aussi très attention au sommeil des participants, en tenant bien évidemment compte des âges et de l’état de fatigue du groupe.

Donnons un exemple d’une journée type. A 7h30, les moniteurs réveillent les participants avec un sketch amusant pour que les jeunes soient de bonne humeur et prêts à prendre leur petit déjeuner à 8 heures. A 8h45, ils peuvent choisir entre différentes activités sportives et créatives. Les ateliers linguistiques commencent ensuite. Entre 9h30 et 12h30, on change de moniteur et de thème toutes les 45 minutes. A 12h30, tout le monde est affamé et reçoit un repas présenté en buffet (crudités, charcuterie, fromage…). A 14h, les animateurs prennent la relève avec une activité dans laquelle la langue occupe une place particulièrement importante. A 15h, nous profitons d’une courte pause pour manger un snack sucré. Entre 15h30 et 18h30, l’équipe d’animation surprend les participants avec 2 grandes animations. Ensuite, tout le monde met les pieds sous la table pour un repas 3 services. A 20h, nous terminons la journée avec une animation et un petit moment autour du feu de camp. Fatigués mais heureux, nous partons ensuite nous blottir dans notre lit. Pour la plupart des jeunes la journée s’arrête à 22h00 (couvre-feu à 22h45). A partir de 17 ans on peut rester éveillé jusqu’à minuit.

CLIP évolue avec ses participants

Les programmes CLIP varient en fonction des âges, aussi bien les programmes linguistiques que l’approche. Dans tous les stages, nous proposons des différentes activités. D’un point de vue linguistique, CLIP propose 3 formules : initiation, animation et perfectionnement. Les jeunes chez CLIP sont encadrés de près, et cela du matin jusqu’au soir. En fonction de leur âge, nous leur laissons plus de temps libre et d’espace pour leurs propres initiatives… dans la langue étrangère bien entendu.

Ainsi, un jeune de 17 ans en séjour à Malte va pouvoir aller se promener avec un moniteur en ville en soirée et, un autre soir, va profiter d’une activité créée spécialement pour son âge. Quelqu’un de 14 ans qui séjourne au même endroit va, logiquement, recevoir moins de liberté.

Souvent, nous séparons les différentes tranches d’âge. Cela nous permet de diversifier davantage nos programmes.

Chez CLIP, on se fait de vrais amis

CLIP a une large expérience en matière de  dynamique de groupe. Chaque équipe CLIP fait toujours tout son possible pour intégrer chaque participant dans le groupe. Les activités de contact reçoivent une attention particulière peu importe l’endroit où elles sont jouées  (que ce soit dans le car ou dans le hall de l’aéroport). Personne ne reste de côté pendant les animations parce qu’il ne sait pas participer.

La plupart des participants viennent seuls, mais repartent chez eux en tant que membre d’un groupe. C’est une grande famille. Nous favorisons au maximum les amitiés mais essayons d’éviter la formation de couples  afin de préserver la dynamique de groupe.

CLIP a aussi comme objectif d’intégrer “divers” jeunes : la plupart des lieux de stage sont adaptés aux moins valides. Les jeunes avec des difficultés d’apprentissage trouvent aussi leur place chez CLIP. Chaque année, nous prévoyons un budget pour offrir de vraies vacances linguistiques à des enfants moins favorisés. De plus, les jeunes de nationalités différentes sont toujours bien intégrés pendant les stages, ce qui favorise la tolérance.

Loin du cadre scolaire : des lieux de rêve

CLIP propose de superbes lieux de vacances, que l’on peut qualifier de séjours de rêve pour les jeunes. Un château au milieu d’un domaine récréatif tout équipé, un « hôtel particulier » avec piscine dans un village dynamique d’Ardèche, le domaine scout au Maroc, un bateau de croisière naviguant en méditerranée et un hôtel avec une piscine sur le toit à Malte.

Parfois, nous choisissons quand même un internat. Si c’est le cas, nous avons toujours de belles chambres, avec d’excellents sanitaires se situant dans un environnement que nous décorons avec goût : foyers, parasols,  tables de ping-pong, coin confortable pour s’asseoir… jusqu’à obtenir l’ambiance de vacances que nous voulons.

Les pays et endroits participent également à créer cette ambiance détendue et non scolaire propre à CLIP et créent des possibilités d’activités et de pratique de la langue que nous exploitons au maximum.

 

Avoir un bon endroit est un atout, c’est sûr. Mais ce qui est encore plus important, c’est la cuisine.

La cuisine CLIP a une excellente réputation. Tout d’abord, nous avons sondé les goûts des participants. Nous en tenons compte en préparant le menu.

Ce principe n’est pas uniquement valable pour la cuisine que nous gérons nous-mêmes mais également pour les endroits dans lesquels nous travaillons avec un chef externe.

Le succès de ces repas variés a une influence positive sur nos séjours linguistiques. Après un bon repas, les participants sont beaucoup plus réceptifs par rapport à un programme linguistique ou d’animation qui demande beaucoup d’efforts.

Evaluation permanente: les parents suivent leur enfant à distance

Tout le monde est évalué 3 fois par semaine via un  « CLIPguide », un document personnel qui est transmis aux parents après le stage. Ce document permet aux parents de suivre le séjour de leur enfant. Le résultat ne compte pas mais bien l’effort fait. Pour les jeunes c’est également motivant.

En outre, les remarques servent à évaluer la nécessité d’un deuxième ou troisième stage. Beaucoup de participants le font d’ailleurs.

Quasi quotidiennement via les photos sur le site, les parents peuvent  avoir un aperçu visuel du stage de leur enfant.

CLIP innove et s’internationalise

Chaque année, les formules sont évaluées et modifiées. La plupart des activités sont mises à jour annuellement. Les structures de base comme un casino ou une course d’orientation sont conservées mais le contenu est adapté. Si Obama était le personnage principal du Cluedo de cette année, nous trouverons une autre victime pour l’année prochaine.

Pour conclure: CLIP est une organisation reconnue par « Jeunesse et sports » en France

Depuis 30 ans, CLIP cherche à atteindre ses objectifs sur le terrain en respectant  les parents et les participants,  les moniteurs, l’équipe de cuisine et les collaborateurs du secrétariat. Le succès des séjours linguistiques est donc un mérite collectif.

CLIP est une association de la loi de 1901 sans but lucratif qui – conformément à ses statuts – stimule l’apprentissage des langues. L’organisation est gérée par une assemblée générale, un conseil d’administration, une équipe de collaborateurs au secrétariat et dans les endroits de stage. La gestion quotidienne est assurée par Heidi Ketsman et Katrien Elen, qui sont également tous les 2 actifs sur le terrain pendant les périodes de vacances et donc joignables en permanence.

CLIP est une association de la loi 1901 sans but lucratif qui – conformément à ses statuts – stimule l’apprentissage des langues. L’organisation est gérée par une assemblée générale, un conseil d’administration, une équipe de collaborateurs au secrétariat et dans les endroits de stage. La gestion quotidienne est assurée par Heidi Ketsman, Katrien Elen, qui sont également tous les 3 actifs sur le terrain pendant les périodes de vacances et donc joignables en permanence.

Chaque année, des dizaines de nouveaux moniteurs rejoignent l’équipe de CLIP, où ils reçoivent une formation d’animateur (et plus tard d’animateur en chef). Avec les « anciens », ils forment un groupe d’environ 350 moniteurs. Grâce à leurs connaissances, leur enthousiasme et leur implication, nos vacances linguistiques plaisent aux participants.

(Ces informations concernent les séjours linguistiques résidentiels organisés par CLIP. Les académies de langue et les vacances de ski en néerlandais ne sont pas concernés car les stages sont résidentiels ou se déroulent en néerlandais. Néanmoins, ces formules sont parfaitement reconnaissables comme activités CLIP).